MANIFESTATIONS

ACCUEIL
ORGANISATION
LLANDEILO
LE  CONQUET
NOUS CONTACTER
HISTORIQUE
ANNEE EN COURS
COURS D'ANGLAIS

 MANiFESTATIONS  2017

LES TAP ou Temps d'Activités Périscolaires au Conquet – saison 2016-2017

APPRENTISSAGE LUDIQUE A L’ANGLAIS PAR LE JUMELAGE LE CONQUET-LLANDEILO

Pour la 3ème année consécutive, Jane Shufflebotham, citoyenne Britannique,  Michèle Gendrot et Monique Le Vourch,  Conquétoises bénévoles du Comité de Jumelage Le Conquet-Llandeilo (Pays de Galles),  sont engagées dans le programme des Temps d’Activités Périscolaires (TAP), sur le thème de L’apprentissage ludique à l’anglais.
Leur objectif ? Donner aux élèves de CM1 et CM2, scolarisés à  Jean Monnet et Saint Joseph, l’opportunité d’une approche, sans complexe, de la langue anglaise, par le jeu et le chant. 
Il est banal de dire que la prononciation est la clé de la bonne compréhension d’une langue étrangère et de la communication. Les expériences et statistiques montrent pourtant, régulièrement, que l’éducation de l’oreille est trop souvent négligée.  En conséquence, les séances des TAP, menées en anglais, sont organisées de manière à inciter les élèves à écouter et réagir aux situations. De même, les activités, basées sur les répétitions et  sollicitations fréquentes, constituent une aide précieuse à l’acquisition du vocabulaire.

Les animations peuvent être pratiquées en commun. C’est le cas de Simon says (Jacques a dit), le Bingo (Loto). Par ailleurs, le nombre d’élèves inscrits ne dépassant pas  la douzaine,  les 3 bénévoles sont en capacité d’assurer un accompagnement quasi personnalisé. C’est ce mode d’organisation, difficilement applicable en milieu scolaire, qui est retenu pour les jeux, parmi lesquels celui  du Beetle (scarabée),  plébiscité par les enfants.

Enfin, si les jumelages ont, depuis les conflits mondiaux,  essaimé les continents, ils  ont apporté pendant plus d’un demi-siècle une contribution substantielle au développement pacifique de l’Europe. S’appuyant sur ce constat, les animatrices ont pris le parti de  consacrer 15 minutes, en milieu de séance, et en Français cette fois, à l’Europe d’hier et d’aujourd’hui. Des thèmes, tels que les origines de l’Union, ses emblèmes, un focus sur le Royaume-Uni, l’euro…, adaptés à leur niveau, donnent ainsi lieu à exposés et échanges fructueux avec les futurs citoyens européens.





article du Télégramme du 29 janvier 2017



Pleins feux sur Le Conquet le samedi 29 juillet 2017



C’est très tôt le matin que l’équipe de crêpières s’était donné rendez-vous à la cantine de l’école. Les objectifs : faire 1000 crêpes froment et 300 blé noir, un complément de crêpes serait réalisé pendant la fête pour attirer le visiteur par la bonne odeur. Alors que Véva et Isabelle  se chargeaient des crêpes au blé noir qui demandent une technique un peu particulière, Maryvonne, Eliane, Patricia et Claudie confectionnaient les crêpes froment.
Pendant ce temps on s’affairait sur quai du Drellach pour préparer les stands, monter les barnums. Mais la météo, incertaine dès le petit matin c’est empirée : bourrasques de vent  et grosse pluie. Mettre en place le feu d’artifice dans ces conditions, c’était le risque de ne pas pouvoir le tirer et de le rendre inutilisable pour une autre occasion. La décision est alors prise de ne pas le déployer, et aussi de réduire l’offre de restauration : il n’y aura pas les habituelles frites-saucisses de Molène.


A la fin de matinée, l’objectif des 1000 crêpes froment était atteint


L’après-midi, malgré la mauvaise météo la fête pouvait commencer par le défilé du Bagad de Plougastel-Daoulas du centre-ville jusqu’au quai du Drellach.

Notre équipe de crêpière était alors prête à accueillir les visiteurs courageux que la pluie n’avait pas effrayés. Les mille crêpes au froment,  vendues à l’unité, semblaient alors impossibles à écouler. Elles seront proposées par six aux amateurs au début de la fête mais il s’avérera que, la foule commençant à  gagner le quai, elles seront toutes vendues pour la soirée. Les galettes blé noir auront, elles aussi connu un franc succès accompagnées de saucisses. Certains auront peut-être regretté que ces galettes n’étaient pas réchauffées.


Pendant ce temps les groupes musicaux se succédaient sur la scène avec le groupe Tan Arvest, suivi du récital de chants de marins des Gabiers du Drellac'h. Et la soirée  se terminait par un concert du groupe « Les Doigts qui collent » sans l’habituel feu d’artifice, ce qui a du décevoir nombre de visiteurs.

 
MANIFESTATIONS

article du Télégramme du 31 juillet 2017






Fez Noz de Lochrist le samedi 12 août 2017


Le Fez Noz le Lochrist s’annonçait sous des meilleurs auspices que le la fête du Drellach : une température très agréable, une absence de pluie et de vent, bref un temps idéal pour profiter du spectacle musical, pour danser et se restaurer dans une ambiance chaleureuse. On se souvenait de l’année précédente, de ce vent glacé qui avait terni un peu la fête.
C’est la raison pour laquelle il avait été décidé d’installer un barnum pour permettre de se restaurer de façon plus confortable. La disposition du barnum des crêpes avait aussi été revue, il faisait face à la place, ce qui permettait de servir les clients tout en profitant de la fête.










Les  galettes-saucisses ont connues un véritable succès,  car, contrairement  à celles servies aux Drellach,  elles étaient  servies chaudes.  Le public en demandait  et  elles sont arrivées à  manquer. Restaient alors  pour  les remplacer  le traditionnel  sandwich  pâté qui a connu  moins  d'engouement.

Le Téléthon le samedi 9 décembre 2017
C’est maintenant devenu une tradition, le comité de jumelage s’est joint à de nombreuses associations conquétoises pour participer à cet évènement au profit de la recherche médicale. Il a été proposé aux adhérents de préparer des gâteaux gallois qui seraient vendus à l’unité. Une vente de crêpes sucrées faites sur place complèterait notre contribution.
Mais le 9 décembre ce n’est plus l’été et la météo commence à être incertaine. Cette année c’est le vent, soufflant en tempête la veille, qui a fait modifier l’emplacement du barnum. Il était prévu de le monter la veille devant l’entrée principale de la salle Beauséjour, ce qui l’aurait rendu plus visible depuis l’entrée de la ville, mais de le laisser toute la nuit dans les bourrasques n’était pas raisonnable. Il a finalement été installé derrière bien plus à l’abri mais moins en vue des promeneurs 






Nos crêpières avaient donc répondu présent de bonne heure le matin pour préparer les crêpes avant le départ de la marche dont les inscriptions étaient assurées par le club Topforme dans le stand d’à côté. Le temps incertain n’a pas permis la vente espérée de crêpes à l’unité mais vendue à la demi-douzaine à un prix « soldé » elles, comme les gâteaux gallois et autres gâteaux ont tous été vendus.
Un repas dans la salle Beauséjour organisé et servi par les bénévoles et dont les bénéfices étaient versés au profit du Téléthon, devait conclure cette fête.
La recette pour le Comité de Jumelage s’est montée à 374€. Celle des activités et dons récoltés à Beauséjour à 3 550€.









retour haut de page